Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 19:05

 

Alice regarda tout cela avec une hébétude incrédule ; comment tout cela pouvait-il simplement être possible ? Elle ne voyait pas quel train pourrait emprunter cette voie, et quand bien même, pourquoi aurait-on construit une gare à cet endroit, en pleine campagne ? Qui, et à quelle époque ? Cet escalier était manifestement bien plus ancien que le lieu auquel il aboutissait ; et enfin, pourquoi aurait-on construit un endroit aussi haut de plafond ? Pour ce qu'elle en savait, le tout n'aurait même pas dû pouvoir tenir debout. Mais où donc était-elle ?

Elle fut interrompue dans ses réflexions par un souffle d'air provenant du tunnel. En même temps que le souffle prenait en force, elle perçut un grondement d'abord lointain, puis de plus en plus proche. Elle rejoignit le quai ; une grande horloge de gare, suspendue à mi-hauteur du mur en face d'elle, indiquait l'heure. Le train entra en gare. C'était un vieux train tracté par une locomotive à vapeur, qui pourtant n'en dégageait aucune. La rouille avait sérieusement attaqué la carrosserie, qui avait vraisemblablement été rouge à l'origine ; toutes les vitres étaient sombres, comme si l'intérieur du train n'était éclairé d'aucune manière. Les portes en accordéon du wagon se trouvant devant Alice s'ouvrirent, avec un rebond mou de gonds bien huilés. Elle s'avança avec une hésitation, posa un pied sur le marchepied métallique, et puis elle embarqua.

 

L'intérieur du train avait tout de la rame de métro classique. L'éclairage blanc et lumineux tranchait avec l'atmosphère désuète du quai ; les chromes des barres luisaient doucement et les vitres accrochaient des éclats de reflets dans leurs surfaces lisses et sombres. Il y avait des passagers, dans ce train. Trois hommes attendaient leur arrêt debout au milieu de l'habitacle, se tenant d'une main à la barre centrale, tous trois en costume à carreaux, avec haut-de-forme et monocle. L'un deux portait une moustache impressionnante, grise et coiffée avec soin, en guidon de vélo. Le second tenait dans sa main libre un parapluie fermé, si bien plié qu'il semblait neuf. Le troisième sortit de la poche de son veston une montre à gousset qu'il consulta en fronçant un sourcil, avant de la ranger d'un geste précis et élégant. Le monocle leur donnait une expression solennelle et un peu sévère. Ils semblaient sûrs d'eux et imperturbables.

Divers personnages étaient assis dans le wagon, seuls ou par petits groupes, et discutant à voix basse. Une énorme vieille dame était assise face à Alice et aux trois hommes, débordant assez largement de son siège, vêtue d'une robe noire parsemée de petites fleurs, avec sur les épaules un châles à franges rose, sa tête dépassant du dossier coiffée d'un gros chignon blanc et d'un minuscule chapeau à dentelle. Elle tenait sur ses genoux serrés un sac à main de tissu noir, les deux mains en pince, les bras repliés dans une position de mante religieuse. Un grand nez surmonté de culs de bouteille ronds inspirait lentement puis soufflait profondément ce qui semblait être à Alice un gigantesque volume d'air, emportant dans leur courant de nombreux poils de narines poivre et sel, qui ondulaient rythmiquement en une longue danse binaire interminable et hypnotique.

Alice, qui commençait à être sérieusement inquiète, préféra ne pas détailler les autres passagers, et se dit qu'il vaudrait mieux descendre de ce train beaucoup trop bizarre à la prochaine station, sortir d'ici le plus vite possible, rentrer chez elle et ne plus jamais revenir -du moins, pas toute seule, et pas sans explication rationnelle de ce qu'elle voyait (ou croyait voir) ici. Le train poursuivait sa route vers on ne savait où, tortillant sur des rails bien trop sinueux, montant dans d'étroits boyaux obscurs des pentes si raides qu'il fallait presque se suspendre aux barres pour ne pas tomber au fond du wagon, puis redescendant avec la même brusquerie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Noune
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Noune
  • Le blog de Noune
  • : c'est un blog qui servira de recueil de textes, photos, dessins peut être, et qui vivra verra comment ça tournera... et il y aura des yeux, aussi.
  • Contact

Recherche

Liens